INTERVIEWS

Découvrez les Interviews de Focus Images 45.

Suivez-nous, réagissez et partagez sur :

Nostalgromancie


Pour commencer, présentez-vous en quelques mots
Je suis Valta, la créatrice de Nostalgromancie. J'ai 24 ans et je vis dans la région de Châteaubriant (dans le 44) où je tiens une boutique de créations et de retouches de vêtements depuis janvier. J'ai plusieurs diplômes de couture à mon actif (CAP tapisserie, Bac pro mode et CAP tailleur) et je suis inscrite en tant qu'auto-entrepreneur à la chambre des métiers depuis 2013. Je me spécialise dans la mode alternative puisque ce sont les modes underground qui m'inspirent le plus: celles qui ont un univers, une ambiance propre.
J'ai une boutique sur Etsy: https://www.etsy.com/fr/shop/Nostalgromancie
Ainsi qu'une page facebook: https://www.facebook.com/Nostalgromancie

Quand avez-vous commencé à vous intéresser à la création de costume et qu’est-ce qui vous a motivé ?
J'ai commencé réellement la création en 2012. C'est en l'été 2012 que j'ai trouvé mon nom et mon logo que j'utilise toujours depuis. Je veux travailler dans la couture depuis j'ai dû réfléchir à la voie dans laquelle m'orienter après le collège et j'ai rapidement choisi l'habillement plutôt que l'ameublement vers lequel je me tournais premièrement.
Je préfère faire des créations un minimum travaillées. Coudre un simple t-shirt ne m'intéresse pas: il faut LA touche qui rende ce vêtement intéressant et différent de ce qu'on peut trouver en magasin conventionnel. Parce qu'après tout, pourquoi acheter chez moi un vêtement qu'on peut trouver partout ?
Ce qui me motive, c'est proposer aux gens des vêtements originaux dans lesquels ils peuvent se sentir à l'aise et faire ressortir la beauté de chaque personne par une tenue qui lui va, aussi bien physiquement que mentalement.

Quelles ont été les étapes importantes dans votre vie de styliste ?
Il y a toujours des étapes importantes dans quelque voie qu'on choisisse.
J'ai eu la création de mon nom et mon logo, comme dit plus haut, mais aussi la première fois qu'on m'a contactée pour une collaboration photo a été très importante pour moi: j'ai eu l'impression que mon travail commençait à plaire et c'est quelque chose de très gratifiant !
Parfois, quand je tiens un stand et qu'on me dit "oh mais je connais Nostalgromancie !", ça me fait immensément plaisir, tout comme voir les gens porter des tenues ou accessoires qu'ils m'ont achetés. Ce sont des petites étapes ou même des petites choses qui me rendent toujours heureuse.
Évidemment, mon enregistrement à la chambre des métiers a été crucial et l'ouverture de ma boutique a été le tournant le plus définitif de ma carrière. Enfin, on arrête de me dire que je suis tout le temps en vacances puisque je suis à mon compte et on me dit "ah ouais, tu travailles tous les jours en fait ?" ou bien "Mais tu travailles encore à cette heure ?". Le fait d'avoir une boutique physique fait que les gens me prenne plus au sérieux.

Quels sont les sujets qui vous plaisent actuellement, et sur quoi travaillez-vous ?
En ce moment, j'ai une affection particulière pour le rétro des années 20 à 60 et plein de projets de créations qui tirent vers le gothique et le style lolita. De manière générale, je mélange tous les styles et papillonne de l'un à l'autre. Je m'inspire surtout du médiéval ou du fantastico-médiéval, du gothique, du steampunk, du rétro, du gothique, de l'historique et du lolita. Je projette aussi quelques petites choses très portées sur l'univers geek dans lequel j'ai un gros pied.

Avez-vous des projets ou des idées particulières pour 2016 ?
J'ai un très gros projet avec de nombreux participants et Jean-Luc Falguières en photographe, projet qui traîne depuis quelques mois du fait de son ampleur mais je compte bien beaucoup avancer sur ce fameux projet en 2016.
J'ai aussi un projet de plusieurs shootings, chacun reprenant à ma sauce et dans un style particulier un personnage de l'univers de Disney dont je suis fan. J'ai déjà fait Alice et Cendrillon et j'espère être capable de faire Ariel, la petite sirène cet été...

Quels sont les artistes qui vous inspirent et pourquoi ?
Je n'ai pas vraiment d'artistes particuliers qui m'inspirent. Je puise l'inspiration un peu partout.
Parfois c'est simplement ce que je ressens face à un paysage ou une musique qui me fait penser à un vêtement. Parfois, c'est une modèle avec qui je projette de collaborer qui m'inspire: je me dis "tiens, ce genre de coupe lui irait bien, cette couleur ou matière ferait ressortir sa peau, ses yeux, ses cheveux...". Et parfois, c'est simplement en magasin de tissu où je vois un tissu et où je m'imagine une coupe et un vêtement qui le mettrait en valeur.

Avez-vous un souvenir particulier que vous souhaiteriez partager avec nous ?
Un souvenir très récent et marquant pour moi: je vais depuis quelques années et à chaque édition aux Geek Faëries qui se passent maintenant au château de Selles-sur-Cher (dans le 41) et j'ai cette année envoyé ma candidature pour y avoir un stand. Leur sélection est très poussée et ils refusent des stands tous les ans donc j'espérais sans trop y croire et ils ont accepté ma candidature ! Vous pourrez donc me retrouver les 20 et 21 août à mon stand des Geek faëries où je serai très heureuse d'être présente à cette convention que j'adore !

Quel artiste aimeriez-vous que l’on interviewe ?
Je pense que la modèle Rachel mériterait d'être interviewée: sa carrière de modèle est en train de prendre son envol et c'est un plaisir à voir ! Elle est très douée dans ses poses et expressions et je trouve qu'elle a un excellent niveau.

Quel conseil pourriez-vous donner à un jeune styliste qui se lance ?
Ne jamais se lancer dans la vente avant d'être au point sur la couture et les finitions: aucun client n'aime avoir un ourlet de travers, un vêtement sans pinces ou un vêtement dont le tissu s'effiloche à l'intérieur, quelque soit le prix qu'il l'ait acheté. Il ne faut aussi jamais copier un design: ça se sait et ça fait plus rapidement le tour de la toile que votre travail habituel et un bad buzz n'est pas bon (sans compter que le vol de propriété intellectuelle peut être sanctionné par la loi).
D'une manière générale, trouvez votre propre style, ne vendez un article que si vous en êtes vous-même contents et soyez très patients: le succès ne vient jamais tout de suite !

Et un petit mot pour la fin ?
Pâté d'canard !

Dans un registre plus sérieux:
Dans tout milieu artistique, soyez-vous même et fiers de ce que vous faites ! Vos passions peuvent vous inspirer, même si elles n'ont aucun rapport direct avec votre carrière artistique donc soyez et restez passionnés, c'est la passion qui guide l'art et sa beauté.

Merci beaucoup à André Marchand de m'avoir proposé cette interview, j'espère avoir l'occasion un jour de travailler à nouveau avec lui. Et merci à Jodska Armancia de m'avoir citée dans son interview que j'ai lue pour me guider dans ce que je pourrais dire dans ma propre interview.
Et merci à ceux qui prendront le temps de lire mon interview jusqu'au bout !

Partager l'Article sur :

 

Dernières News du Blog

Frédéric SAGOT
Illustrateurs Interviews

Frédéric SAGOT

Luis Photographe
Photographes Interviews

Luis Photographe

Seti
Tatoueur Interviews

Seti

Anaele CHEROUX
Photographes Interviews

Anaele CHEROUX

Plume Mécanique
Modèles Interviews

Plume Mécanique